CHARCUTERIES SAVOYARDES

Vous trouvez ici nos charcuteries de Savoie et de Haute-Savoie.

Du goût pour accompagner vos recettes régionales !

Savoie ou Bien ! Un artisanat qui se porte bien. 

Fanion de la charcuterie savoyarde

La Savoie… c’est la montagne, la neige, la nature, mais pas seulement. La Savoie ne serait pas grand-chose sans sa légendaire charcuterie. La charcuterie savoyarde, c’est un savoir-faire traditionnel qui perdure à travers plusieurs générations. Malgré l’évolution des techniques de fabrication liées à de nouvelles technologies, les producteurs Savoyards maintiennent un savoir-faire et une fabrication traditionnelle artisanale, afin de garantir un résultat final d’une qualité excellente. 

La situation géographique de cette région lui a toujours permis de développer une cuisine riche, variée, savoureuse. Dès l’époque médiévale, les échanges entre pays, les découvertes de nouvelles saveurs, profitent à la gastronomie savoyarde. La Savoie est un point de passage entre l’Est et l’Ouest. Ses frontières avec d’autres pays ont permis à cette région de récupérer, sur le passage des commerçants venus d’ailleurs, de nombreux produits considérés comme exotiques pour l’époque. Les épices venues d’Orient comme le poivre, le safran, ont alimenté les recettes, et leur ont donné un plus, un côté inégalable. 

La charcuterie Savoyarde a toujours, et continue, de contribuer à l’économie Savoyarde et à sa notoriété. Vous pouvez retrouver la charcuterie Savoyarde également dans la gastronomie Savoyarde. La gastronomie Savoyarde descend d’une culture culinaire qui se caractérise par des produits authentiques du terroir, traditionnels, locaux et simples, et c’est dans la charcuterie Savoyarde que vous pouvez retrouver les saveurs des pays de Savoie. 

Les producteurs locaux de ce beau pays, sont passionnés par leur métier et produisent une large gamme de produits. Ils sont sensibles à leurs terres et à leurs bêtes, et favorisent l’élevage naturel de leurs porcs.

Si nous remontons un peu dans le temps, nous pouvons retrouver la trace du porc de Savoie le bressan. Cette race, aujourd’hui disparue, à pourtant été pendant des siècles l’animal des fermes savoyardes par excellence. C’était un cochon à la robe noire, certains spécimens possédaient une marque de couleur claire sur la partie médiane de leur corps. C’était une race vigoureuse, à la tête forte, aux membres longs et grossiers et au corps aplati. Ces cochons aimaient marcher de longues heures durant la journée pour chercher leur nourriture. Ces porcs, dont la viande est complètement adaptée à la production de salaisons a disparu dans les années soixante-dix. La Savoie résiste cependant toujours à l’élevage de masse. Les éleveurs souhaitent conserver pour notre plus grand plaisir, des élevages à taille humaine. La conservation du terroir, la conservation de la qualité artisanale qui fait sa force ne sont  pas prêtes de disparaître. Et pourquoi pas espérer un retour d’une race de cochons savoyards qui rendrait la gastronomie savoyarde immortelle. 

Grâce à cette conservation du patrimoine savoyard et de sa production de charcuterie, les plats traditionnels sont très appréciés par les locaux comme par les touristes. La charcuterie savoyarde est connue et réputée grâce à son panel de produits variés; nous vous en présentons une liste succincte : 

  • La tartiflette est une recette que nous connaissons tous. Des pommes de terre, des oignons, des lardons et bien sûr du reblochon de Savoie ! C’est un plat convivial qui nous réconforte, nous réchauffe durant l’hiver. En 2014 La tartiflette au Reblochon ou Reblochon de Savoie a obtenu un label rouge. Pour vendre ce plat il faut donc qu’il soit composé à 20% de Reblochon de Savoie AOP. Une fierté pour les savoyards. 
  • La croziflette. Cette recette, très populaire dans la région est plus méconnue dans le reste de la France. C’est une variante de la tartiflette. On y retrouve le Reblochon, le oignons, les lardons. Cependant, la pomme de terre est ici remplacée par des crozets. Les crozets sont des féculents que l’on trouve essentiellement en Savoie. Ce sont des petites pâtes de blé aplaties et coupées en carrés. Ils trouvent donc leur place dans cette tartiflette revisitée que l’on peut même agrémenter de jambon cru pour remplacer les lardons. 
  • Le gratin de crozets est un plat issu de la gastronomie des Pays de Savoie, n’utilisant pas de lardons ou de jambon cru et pas de reblochon non plus. Ce plat se compose donc de crozets que l’on gratin au four avec des tranches de fromages comme le Beaufort, le Compté ou l’Emmental de Savoie. Ces fromages sont plus doux et apportent un petit peu d’originalité dans les plats savoyards. 
  • La raclette. Ce plat incontournable ne pouvait pas être décemment absent de notre liste. Traditionnellement, elle se déguste au couteau. Il faut donc faire fondre une demi-meule de fromage à raclette puis de racler petit à petit le fromage en surface puis de le déguster avec des pommes de terre, des petits oignons, des cornichons et bien évidemment de la charcuterie savoyarde. Ce plat convivial est très apprécié de tous. 
  • Le diot de Savoie », apparenté au Boundious, un plat savoyard qui se prépare dans une marmite avec du sarment de vigne arrosé de vin blanc de Savoie avec une pointe de sel et de poivre, le tout à laisser mijoter. Le diot se déguste froid ou chaud, dans une salade ou accompagné de pommes de terre, de crozets ou encore de  polenta. Ce plat est un vrai succès qui ravi à coup sûr tous les amateurs de charcuterie. 
  • On connaît aussi la traditionnelle saucisse aux choux (pormoniers aux choux). Un peu d’histoire : à l’époque, les habitants des pays de Savoie étaient pauvres, et mis à part le choux, les légumes verts se faisaient rare. Leurs viandes principales étaient le jambon, le lard, et la saucisse. Les savoyards, avaient aussi pour habitude d’ajouter à leur plat des noix et des noisettes. C’est pourquoi aujourd’hui vous pouvez trouver dans cette région, des saucissons aux noix ou des saucissons aux noisettes. 
  • Le farçon est un plat sucré salé. Il a fait son apparition en Savoie au moyen-âge. La recette a évolué depuis, mais garde sa richesse. C’est un plat qui pourrait s’apparenter à un gâteau vu de l’extérieur mais qui est en réalité composé de pommes de terre, maison ainsi que de fruits secs comme le pruneau, le raisin sec ou la figue. Il est ensuite entouré de fines tranches de lard. Il est servi en plat principal sans accompagnement, en effet le farçon est un plat très consistant qui remplit l’estomac des plus gourmands. 
  • La poêlée montagnarde est-elle, composée de pommes de terre, de vin blanc et de fromage comme l’abondance par exemple. On y ajoute la plupart du temps, de l’oignon et des lardons. C’est un plat typique, traditionnel et simple à réaliser. 

On retrouve aussi dans la charcuterie savoyarde d’autres produits, comme le jambon sec de Savoie, le saucisson sec, le saucisson au beaufort, le saucisson de vache, le saucisson de chèvre, la coppa ou bien même les terrines de Savoie. La Savoie est un espace géographique parfait pour la fabrication de charcuteries. La montagne et ses plaines sont tout d’abord propices à l’élevage de porcs. Ceux-ci peuvent se nourrir naturellement de ce qu’ils trouvent dans la forêt. Grâce aux différentes variétés de terrains chacun y trouve son bonheur. De plus le climat froid et sec en hiver puis chaud en été permet aux charcuteries de passer l’étape de maturation en cave avec succès. Les changements de températures au fil des saisons permettent aux charcuteries de développer des saveurs inimitables. La Savoie, pays de la charcuterie porte sa réputation avec fierté et la défend avec passion. 

Toutes ces charcuteries sont un héritage de plusieurs siècles que les Savoyards ont construit petit à petit. Générations après générations, les recettes se sont transmises, améliorées, les procédés traditionnels de fabrication des charcuteries apprises aux nouvelles générations par les anciennes et ainsi de suite. La Savoie c’est tout cela, une région conviviale où les traditions ont toujours leur place et où les habitants font tout pour les conserver. 

Riche de son savoir-faire, le pays de Savoie et sa charcuterie, permet par sa diversité de produits, de satisfaire les papilles de chacun par des produits plus ou moins secs, plus ou moins relevés, mais pour l’ensemble, des produits plus onctueux les uns que les autres. Les producteurs et charcutiers savoyards, s’efforcent de continuer à proposer des produits de qualité, fabriqués de façon responsable dans un souci de consommation responsable. Tête de Lard vous accompagne toute l’année pour vous offrir la possibilité de mieux manger. Nous sélectionnons tous nos producteurs avec soin pour ne vous proposer que des produits artisanaux, confectionnés dans les règles de l’art. Nous sommes attentifs aux conditions d’élevage de leurs animaux et à la manière d’élaborer leurs produits. Nous souhaitons donner l’opportunité à tous de pouvoir profiter de bons produits français, ici savoyards en l’occurrence et de donner de la force, de la visibilité aux artisans régionaux qui méritent votre attention à tous. 

A vos assiettes ! 

La charcuterie savoyarde peut se retrouver dans différents plats et être dégustée de différentes manières : à l’apéro entre amis, ou dans un plat un peu plus consistant et plus chaud, comme par exemple en accompagnement d’une raclette. Mais pas seulement, la charcuterie savoyarde peut également être dégustée en salade en terrasse au soleil chaud d’été. A vous de choisir, son goût reste unique quelque soit la saison choisie pour la déguster ! 

Raclette & Charcuterie Savoyarde !

Mais surtout, n’oubliez pas, il est toujours meilleur de déguster une bonne charcuterie savoyarde accompagnée d’une bonne bouteille de vin (oui cela aussi est historique).  

L’atout de la charcuterie Savoyarde, c’est qu’elle peut être dégustée accompagnée d’un vin blanc ou d’un vin rouge. Ici, nous allons vous en conseiller deux en particulier : le vin blanc « Un petit vin de Paradis », un petit paradis blanc originaire de la Haute-Savoie, apprécié pour sa robe brillante, son goût fruité et épicé, un compagnon parfait pour déguster votre charcuterie lors d’une raclette ou d’une fondue savoyarde. 

Ensuite, nous vous conseillons un vin rouge « Mondeuse terres rouges 2017 », un vin de Savoie, apprécié de tous par son équilibre harmonieux entre épices et douceur. 

Le petit conseil des Têtes de Lard : Vous pouvez également déguster votre charcuterie au sommet du Veyrier (74) en été ou encore au sommet des pistes de ski pour un instant gastronomie des plus dépaysant en plein mois de janvier. Les plus courageux échangerons quelques tranches de jambons sur le télésiège. Bonne dégustation !